Morgane : "Les premiers instants de mon voyage utile en Afrique"

Par Morgane, Globe-trotteuse QOA Magazine

Je m’appelle Morgane, j’ai 24 ans et je suis globe-trotteuse pour QOA magazine. Pendant tout le mois de septembre je vais partager avec vous mon expérience, je vais effectuer deux missions dans différents pays d’Afrique, une mission de consolidation de la paix et résolution de conflits et une mission de protection environnementale. Pour les plus curieux, je vous donnerai plus d’informations la semaine prochaine en quoi consiste ces missions. Pour le moment, j’ai réalisé pour vous une vidéo d’introduction et pour vous expliquer mes premières impressions de mon voyage utile.

#VivreMonAventureQOA

Me voici bien arrivée à l’éco-village d’Uvikiuta. Un chauffeur est venu me chercher directement à la sortie de l’aéroport, qui se situe à environ 30km du quartier général de l’ONG, soit deux bonnes heures de route, car il faut prendre en compte une circulation catastrophique, les nids de poule (voir des nids d’autruche à ce stade !) et la disparition complète de bitume sur les 10 derniers kilomètres.
Mais ça n’atténue en rien mon émerveillement, le coucher de soleil est sublime et j’apprends « pele mele » mes premiers mots en Swahili.
J’apprends aussi que c’est la saison des oranges et des papayes, qu’il y a une voie ferrée pour aller en Zambie et que les Congolais sont de loin les meilleurs musiciens d’Afrique.

Premier accueil sur le site, des jeunes armés de fusils, peut être tout juste majeurs, ça fait un drôle d’effet, mais leur visages semblent souriants et détendus.

 

J’apprendrai plus tard qu’ils sont là pour la sécurité du site qui regroupe une multitude de projets communautaires incluant l’agro-ecologie, lieux partagés pour des projets et débats quelconques, une école… Puis Godson, le responsable de ma mission m’amène au lieu de vie des volontaires.

 

 

Il fait nuit désormais, je ne pourrai apprécier la beauté du site que le lendemain. On est une sacrée équipe, je partage une chambre avec Tania une mexicaine et Betty une ougandaise. On compte aussi quatre tanzaniens, une espagnole, deux coréens, un taïwanais, une autrichienne, un kényan et une italienne.

 

QOA MAG mORGANE 23

 

L’ambiance « auberge espagnole » et la langue anglaise facilitent les contacts et nos premiers échanges. Le repas se fera aux chandelles, coupure de courant oblige, suivi d’un « bœuf » un peu cacophonique de chansons qu’on a tous entendues au moins une fois (Bob Marley est aussi international que Coca-Cola).

Dès demain commenceront mes activités bénévoles… Je reviens vers vous très vite pour vous en parler !

Vous souhaitez illustrer vos propos ? N'hésitez pas à nous envoyer vos photos dans un dossier compressé. Elles seront visibles sur votre témoignage une fois publié.